Optima

Sans titre

Deux surprises ce matin en me levant. 1- mon petit frère m’a répondu dans la nuit 2- sur la balance, 89,9!!! Pas sur que je serai encore en dessous de 90 demain, mais c’est un bon début ! La journée à été relativement tranquille. Beaucoup d’ordi. Je suis sortie mettre les poubelles et les recyclables un peu plus loin dans la rue. J’ai réussi à lire un peu “Écrire une fiction”. Dimanche tranquille. Demain j’irai peut-être faire des courses… La semaine ne devrait pas être trop compliquée. Je sais pas si je vais chez mes parents le weekend prochain. Pas très (...)

Sans titre

J’ai envoyé un texto à mon petit frère tout à l’heure. Il a pas répondu. Avant on pouvait s’envoyer des textos de temps en temps. Pour échanger des nouvelles, des anecdotes. On discutait un peu. C'était plutôt cool. Ça permettait de garder un lien en attendant qu’on puisse se revoir. Et depuis cet été… et j’ai l’impression que c'est de pire en pire, bah, il répond plus. Ou alors, vite fait, et il arrête de répondre très vite. Je sais bien qu'il a une vie cent fois plus palpitante que moi et que, peut-être qu’il n’a pas de temps à me consacrer. Mais putain (...)

Sans titre

[Le 13 septembre 2017] Putain ce besoin d'écrire. Paradoxalement, j’arrive plus du tout à le faire dans mon journal papier. Peut-être y a-t-il un besoin d'être lu aussi… C’est vrai, c’est quand même un truc particulier de raconter sa vie, tout ces trucs super intime sur Internet, publiquement. Ça ne fait de mal à personne, ça me fait du bien, je ne vais pas m’en priver ! Si y'a au moins un endroit où j’arrive à ne pas me sensurer ! Enfin bref. Aujourd'hui j’ai fait un truc plutôt ouf! J’ai accueilli le technicien d'Internet chez moi. C’est le genre de chose qui (...)

Purger sa peine

De retour chez moi. J’ai le coeur un peu… serré ? C’est comme ça qu'on dit ? Mon neveu est entré à l’école la semaine dernière. Et… ça n’a vraiment pas l’air de lui plaire. Il en parle pas de lui même déjà, alors qu’il est plutôt du genre à aimer raconter ce qu'il vit. Et quand on lui pose des questions, il se tait, ou il esquive, il fait diversion. Hier midi à table il a dit clairement qu’il ne voulait pas aller à l'école. Il a dit de sa petite voix d’enfant triste qu’il aimerait mieux aller au travail avec sa maman pour l'aider. Putain, c'était triste (...)

Sans titre

Le 7 sept 2017 La vache, je suis fatigué. Depuis ce matin quoi. Motivé pour rien. J’avais envie de faire une vidéo. J’ai rien réussi à produire. C’est désagréable. J’ai besoin de sortir un truc de moi. De cracher. De vomir. D'extérioriser. Et j’y arrive pas. Je suis donc à la fois crevé et pris dans une sorte de tourbillon intérieur. Je crois pas qu'écrire sera suffisant pour moi ce soir. Je sens que je vais avoir recours à… la scarification quoi. Est ce que vomir aurait le même effet que moi qu’une ligne de sang sur ma peau? Je perds mon temps avec cette (...)

Prétextes

J’arrive pas à me concentrer sur ma lecture. Il est 22:20. Je suis dans mon lit et les voisins sont dehors. Ils cherchent le chat je pense. Je m’en veux. J’y suis pour rien. Mais je m’en veux. Ma voisine de gauche et mes voisins de droite s’entendent bien. Moi, entre les deux, je suis la nouvelle associale. Le nouveau. Mon voisin de droite a l’air super sympa. Il est mignon ET sympa. L’un ou l’autre, OK, mais les deux, c’est impressionnant. Il a une copine. Je voudrais tellement m'intégrer. Ne pas avoir peur d’eux. Me sentir en sécurité. Dans le sens où j’aurais (...)

Stress

Putain de bordel de merde. Ça fait chier. J’en ai marre que mon écriture ne soit plus qu’un support à mes plaintes. Je suis stressé, pessimiste, blasé. J’EN AI MARRE. Je voudrais chialer dans les bras de quelqu’un. Tout lâcher. Évacuer. Personne avec qui faire ça. Et je sais pas si j’en serai capable de toute façon. Le chat de ma voisine s’est enfui. Je savais pas quoi faire. J’ai sonné chez elle. Elle était pas là. Je l’ai vu partir. Je m’en veux de ne pas avoir agi plus que ça. Je suis une merde asociale bonne pour vivre au fin fond de la campagne. Enfin (...)

Boîte vocale

Je suis comme une ado de 14 ans quand j'écoute les deux messages de Jérémy sur mon répondeur. J’aime beaucoup sa voix. Il veut me revoir. Et moi je flippe. Pourquoi tout est toujours si compliqué avec moi? Déjà ce serait peut-être un peu plus simple si je n’avais aucune interrogation à propos de mon genre. Et j’ai pas envie d’en parler avec Jérémy. Putain ça doit être tellement confortable de savoir qui on est. De savoir ce qu’on veut. De pas avoir peur tout le temps. Juste vivre. J’ai trop peur de faire quelque chose avec Jérémy et de le regretter ensuite. Y’a (...)

Sans titre

Le 02/09/17 OK OK. Besoin d'écrire. Je suis hyper stressée. Il se passe rien de super fou fou dans ma vie mais, je suis stressée. Il est 18h un peu passé et… je flippe d’aller dormir. C’est dans quelques heures, mais, j’ai peur! En fait, hier matin je me suis réveillée avec une douleur au crâne. Le soir j’avais rien mais au réveil le matin, j’avais mal. Derrière en bas à droite. Du côté de l’oreille. Comme si on m’avait frappé ou que je m'étais cogné. Un truc du genre tu vois. Sauf que j’ai aucun souvenir de quoi que ce soit qui se serait passé dans la nuit. (...)

Capillaire

Oups. J’ai encore fait une connerie avec mes cheveux. Haha! Ah, mon dieu! En gros j’ai voulu donner un coup de tondeuse pour raccourcir un peu (j’ai les cheveux courts depuis deux mois environ). Tout se passe très bien, c’est très beau. La tondeuse n’a plus de batterie. Bon. Je la met à charger, de toutes façons, j’en aurais presque plus besoin. Je coupe mes cheveux du haut pendant ce temps. Je reprends la tondeuse, que je met vite dans mes cheveux puisque la batterie ne va pas tenir longtemps. Sauf que. J’avais pas remis le sabot. Ouais… oups. Donc y’a une zone de mon (...)

Triste suicidaire - Avoir mal

Quoi que je puisse dire, rien ne pourra décrire ce que je ressens. C’est une douleur qui n’a aucun vocabulaire (j’aime bien cette phrase). Je ressens le besoin d’avoir mal physiquement. Et je n’arrive pas à m’offrir une douleur à la hauteur de mes espérances. J’y arrive pas. C’est insupportable. J’essaie. Mais ça marche pas. C’est insupportable. Toujours aussi suicidaire. Mais plus joyeuse. J’ai plus envie de sortir. De voir du monde. Je suis déçu d’être toujours en vie quand je me réveille le matin. En vrai, j’ai pas envie de mourir. Mais je ne supporte (...)

Heureux mortels

Pas de pression a ce niveau là. Pas de but a atteindre. Aucun niveau a acquérir. Juste, le plaisir. Juste, grandir. Juste, s'occuper sainement. J'ai recommencé a bosser jeudi dernier. Un peu de philo, un peu d'italien. Chaque jours. Pour l'instant ça marche! Je me suis rendue compte que préparer un diplôme, du genre le DAEU est encore vraiment trop stressant pour moi. J'ai pas fait la paix avec l'école. Mais apprendre. Apprendre genre juste apprendre, ça, j'aime bien. Franchement, maintenant que j'ai l'AAH, je n'ai plus aucune raison de devoir me trouver un boulot prochainement. Si (...)

heureux et suicidaire

J'ai relu mes textes publiés ici au mois de juillet de l'année dernière. Y'a eu du changement depuis! Déjà, j'arrêtais pas de me plaindre d'être fatiguée. Ma parole, j'étais TOU JOURS fatiguée! Ça m'arrive encore de l'être, mais franchement, c'est plus a ce point. C'est probablement du au fait que j'ai un traitement pour ma tyroide que j'avais pas a l'époque. Et aussi grâce a l'augmentation du Zoloft. Ça doit aider, bizarrement. Lundi, j'ai fait un truc que j'aurais jamais fait l'an dernier. J'ai été chez l'opticien, genre toute seule. Sans ma mère ni personne. J'ai choisis (...)

Genre

Je suis sortie cet aprem. J'ai été m'acheter le parfum que je me suis fait voler. Enfin bref, j'ai été dans une parfumerie. Je préfère de loin Marionnaud a Sephora. Les vendeuses sont moins collantes et tout je trouve. J'ai l'impression que Marionnaud c'est plus pour les "vieilles" et que Sephora c'est plus pour les petites petasse. Nan, pardon, pour les plus jeunes quoi. Enfin bref. J'étais la seule cliente, c'était calme. J'avais l'impression de puer, d'être sale et tout par rapport aux autres vendeuses dans la boutique. Mais ca me gênait pas tellement. Je suis pas là pour (...)

Parents qui se séparent?

Je suis énervée. Désolé lecteur. J'étais chez mes parents ce weekend. Y'a eu des bons moments (le voyage à l'allée en pleine nuit avec mon frère, et... quand je suis tombée, c'était rigolo, quand j'ai fait de la philo avec ma mère dans le jardin) mais y'a eu aussi des moment pas cool. Genre samedi soir, à table. C'était super bizarre. Mon neveu ne voulait pas manger sa part de tarte alors ses parents l'ont forcés, il a pleuré et ma mère supporte pas ça donc elle était pas bien. Bref, repas de merde. Heureusement, je suis tombée et ça nous a bien fait rire puisque dans ma (...)

J'irai probablement pas

J'ai le sentiment que je vais bientôt mourir. Pas dans deux heures mais genre... Dans moins de dix ans. Je serais jamais vieille. Je pense beaucoup a ma mort. Je me dis "au pire, je meurs, mais c'est pas grave". D'une certaine façon, j'ai hâte que ça arrive. J'aimerais bien me fixer une date, un lieux. Une façon d'obtenir cette éternelle paix. Bon, bah ça a l'air d'aller super bien moi! En vrai je suis hyper stressée. Principalement a cause de min déménagement. Mais je ne pense pas que ça irait beaucoup mieux si je ne changeait pas de logement. Au moins, j'ai une bonne raison, (...)

Rapidement

Encore "malade". Je me reconnais un peu mieux dans le miroir mais... J'ai vraiment l'impression que quelque chose a changé. Comme si j'avais vieilli? C'est vraiment bizarre. Sinon toujours mal a la tête. Les yeux bizarre. J'ai eu super mais alors super faim cette aprem, a deux doigts du malaise. Je me demande si ça peut être la thyroide. Si ça va pas mieux demain, je prendrais rdv chez mon médecin. J'ai arrêter de préparer mon déménagement. Pas possible. Pas dans cet état. Je verrais ça la semaine prochaine. J'essaie de prendre soin de moi. (...)

L'autre

Je me sens super bizarre. J'ai mal a la tête, j'ai la nausée, mal au ventre. Chaud. J'ai le tournis presque. Pas le moment d'être malade, merde. Et dans mon esprit aussi c'est bizarre. J'ai l'impression d'être l'autre. J'ai du mal avec... Je réalise pas que c'est moi. Que cette vie c'est moi. Que ce corps c'est le mien. J'ai l'impression d'être en location dans cette vie, dans moi, tout ça. Y'a ce corps. Qui est le mien. Mais qui est l'autre. Je sais plus où je suis. Quand je me regarde dans le miroir, je me trouve belle. Mais c'est pas moi. J'ai l'impression qu'il y a comme un (...)

Mon psy et moi

Voilà. C'est fini. Ça va plus. (cf mon dernier écrit) Putain. J'essaye de me contrôler. Ce qui donne des moments où ça va, je gère, et d'autres moments où je suis en panique. Comme ce soir. Je me retiens. Je me retiens de ne pas péter un câble. Ce soir, ça pourrait être me raser les cheveux. Envoyer un mail "méchant" à mon psy. Je me suis coupée en fin d'aprem. Sur la cuisse gauche. Ce sera pas visible. Y'en a une qui est... large. C'est bizarre. Ça va faire une putain de cicatrice. C'est pas grave. J'avais besoin d'attaquer mon corps. De m'en prendre à moi-même. De (...)

Une vie tranquille

Wouah. Il fait chaud. Et c'est bizarre, je supporte mieux que les années précédentes. J'ai chaud hein, mais ça ne m'angoisse pas. Après tout, je suis chez moi, tranquille. Je ne bouge pas beaucoup. Certains travaillent a l'extérieur, en plein soleil, sans air. Alors si je commence a me plaindre alors que je suis juste allongée sur mon lit en train de lire... Hah! C'est l'occasion de se préparer pour un séjour en Italie par exemple. Ouais, je vois cette chaleur comme une sorte de défi. Une mise a l'épreuve. Et je préfère du chaud a une tempête de vent ou a de l'orage (mais (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : janvier 2016, février 2016, mars 2016, avril 2016, mai 2016, juin 2016, juillet 2016, août 2016, septembre 2016, octobre 2016, novembre 2016, décembre 2016, janvier 2017, février 2017, mars 2017, avril 2017, mai 2017, juin 2017, juillet 2017, août 2017, septembre 2017.