Écrire pour grandir

Vendredi 31 mars 2017

Écrit du Vendredi 31 Mars 2017

Eh ba. Ça promet d’être encore un super weekend. Tu l’entends là l’ironie dans ma voix?
J’aimerais mieux écrire dans mon JI papier. Mais pas possible tout de suite. Alors c’est toi que je viens faire chier.

Je suis très fatiguée mais pas plus que ça déprimée. Pour le moment.

J’ai fait la majorité de la route pour venir chez mes parents avec ma soeur. On a fait le transfert de colis humain (de moi) a environ 20 minutes de chez mes parents. On a papoté un peu. Ma soeur est partie. Ma mère démarre sa voiture. Première chose qu’elle me dit:" je suis très en colère contre ton père parce que ça fait un moment que je lui ai demandé, je l’ai supplié de faire ça et il va pas le faire!" Oooookéé. Je sens que… Merde quoi. Je viens là en me disant c’est cool, je vais pouvoir me reposer, voir du monde, tout ça. Putain là j’ai juste envie d’être chez moi sur mon lit a regarder un épisode de Prison Break.
Si ça se trouve, ça va bien se passer mais franchement, là, j’en doute fort. Je regrette d’être venue. Mais bon, je pouvais pas savoir. Ça avait plutôt l’air d’aller quand j’ai eu ma mère au tel avant de venir.
Putain, la famille c’est tout ce que j’ai. Si même ça ça peut pas rouler correctement. Fais chier.

Ça fait très longtemps que ça dure ça. Très. Très longtemps. Et je sais pas si c’est la fatigue mais… la coupe est pleine (expression de merde). J’ai envie de… De leur dire "PUTAIN JE SUIS LA VOUS FAITES CHIER!". Mais comment le dire pour qu’ils l’entendent ? Comment faire ? Je voudrais que ça se passe bien. J’ai pas envie de m’engueuler avec eux. Juste qu’ils se rendent compte que quand ils se font du mal entre eux, ils m’en font a moi aussi. Je devrais peut-être en discuter avec mon psy avant d’agir mais on n’aura pas le temps pour ça. Breeeef. Je vais rentrer, je commence a avoir froid. Je repasse plus tard ou demain.
Rrrrr.