Écrire pour grandir

Petite anonce

Je crois que je vais mettre une annonce sur pôle emplois du genre "cherche lecteur pour un CDD".
Je suis en train de mettre en page mon livre. Tu sais LE livre. Je veux faire imprimer mes écrits de ma première année ici en version "roman". J’ai galéré pendant un bon moment, mais là, je suis bien lancée. Je devrais pouvoir envoyer le manuscrit la semaine prochaine, au pire, la semaine suivante. C’est hallucinant tout ce que j’ai pu écrire ! Et encore, c’est moins mon JI papier. C’est trop… jouissif comme activité de mettre tout ça en page. J’ai trop hâte d’avoir l’objet dans mes mains!! ! Mais… y’a un truc qui me fait chier quand même. A part moi… enfin, qui va lire ce livre ? Euh on est bien d’accord, je vais pas le faire lire à ma mère, hein. Mais j’ai trop envie de montrer ça à quelqu’un genre "eh ! regarde ! c’est moi qui l’ai fait ! ces 400 pages là, c’est moi qui les ai écrites!!!" avec un grand sourire de fille sur-excitée et trop fière d’elle. Donc, je vais mettre une annonce et faire mon casting pour trouver mon lecteur. Ouais ok, peut-être pas…
Ou alors je le glisse dans un rayonnage de la médiathèque avec un petit mot du genre : "si vous trouvez ce livre, contacter moi là". Mais ça marcherais pas, on n’est pas dans un film. C’est bien dommage ça d’ailleurs. Encore que, ça dépend du film.
Je laisse une petite annonce quelque part. Genre "recherche lecteur, amateur d’écrits personnels, de la philosophie à deux balles et passionné par les personnalités neuroatypique (j’aime pas cette expression)". Ouais, admettons. Et je la met où cette annonce?
Ouais bon, le truc n’est pas encore imprimé hein.

Est-ce que tout ça fait de moi une… fille imbu de sa personne ? Enfin je sais pas, un type qui fabrique euh… de la bière, il voudrait que des gens la goûte nan ? Elle est pas si mal sa bière en plus.
C’est ça le truc chiant quand on écrit dans le registre de l’intime, on est limité dans la diffusion.

Enfin, le pire pour moi serait de ne pas écrire du tout.

A part ça, je suis rentrée chez mes parents jeudi aprem. Mon père était près de chez moi alors j’en ai profité pour rentrer à la maison avec lui. Je suis encore un peu malade, mais je garde un minimum le moral donc… pour l’instant c’est pas grave. Je dis pour l’instant parce qu’un jour ou l’autre, il va bien falloir que je guérisse. Sinon je vais avoir de plus en plus de mal à sortir de chez moi (j’ai annulé mon rdv de psy mercredi) et… ce sera le grand retour de ma "copine" l’agoraphobie. Et euh, non, c’est pas vraiment ce qu’on veut. Donc, il est temps d’aller mieux!
La semaine prochaine va être chargée pour moi. Lundi je vois mon assistante sociale. C’est a propos de mon dossier MDPH, ils sont en train de le traiter et comme ça fait deux ans qu’il a été fait, ils veulent savoir si tout est encore d’actualité ou pas. Mais bien sur que oui!! ! Ensuite mardi je vois ma psychiatre. On va parler de mon problème de thyroïde, elle a intérêt à me trouver une solution parce que je commence à en avoir marre de toutes ces perturbations que ça occasionne (fatigue, prise de poids, retard des règles,...). Et puis je vais sans doute me sentir mal après ce rendez-vous, comme d’hab. Puis mercredi je vois mon psy. Et après, repos !