Écrire pour grandir

← Retour au journal

avril 2017

Vendredi 31 mars 2017

Écrit du Vendredi 31 Mars 2017 Eh ba. Ça promet d'être encore un super weekend. Tu l'entends là l'ironie dans ma voix? J'aimerais mieux écrire dans mon JI papier. Mais pas possible tout de suite. Alors c'est toi que je viens faire chier. Je suis très fatiguée mais pas plus que ça déprimée. Pour le moment. J'ai fait la majorité de la route pour venir chez mes parents avec ma soeur. On a fait le transfert de colis humain (de moi) a environ 20 minutes de chez mes parents. On a papoté un peu. Ma soeur est partie. Ma mère démarre sa voiture. Première chose qu'elle me dit:" je (...)

Physique

J'ai la tcatche ce soir. Enfin, dans ma tête quoi. Alors je me suis dit tiens! Venons écrire ici. Ça fait un moment que je ne l'ai pas fait... Mmm... J'en ai marre d'être grosse. Ok, commençons par ça. J'en ai marre d'être grosse. Et plus j'en ai marre de ça... plus je mange. Je regrette tellement ce temps où j'avais un contrôle total sur mon alimentation. Je perdais du poids. J'avais faim, mais j'aimais ça. Aujourd'hui j'ai peur de manquer d'énergie. De tomber. De m'éteindre si je n'ai pas assez mangé. Je fuis tout ce que je cherchais autrefois. Je commence a vraiment me (...)

Constat

Oh mon Dieu. Je peux pas écrire dans mon JI papier. Je peux pas. Il est là, il est juste là. Mais je peux pas. Je t'explique. J'avais besoin d'un extrait d'un vieux JI pour une création. Peut importe, je me suis retrouvée a fouiller dans ma malle a journaux intimes. J'ai lu des passages de divers journaux. D'habitudes ça me fait du bien. Je me sens super proche de moi. Forte. Mais là, pas du tout. Au contraire. Comment ma vie ça peut être ça?! WTF!!!??!??!!??? Je... Nan, c'est pas possible. C'est VIDE. C'est plein de SOLITUDE. C'est triste quoi. Je suis... je me sens tellement (...)

Avant

Je vis dans les souvenirs du passé. Il se passe tellement rien dans ma vie que je dois remonter le temps pour ressentir quelque chose. Tant pis si ça fait mal. Au moins... je sais pas au moins quoi. Je pense a Lionel. Je pense a mes amis du lycee. Je pense a ma scolarité. A mon corps d'avant. Je peux pas m'empêcher de le faire. Je suis là, tranquille, je fume une clope. Puis je vois un mec passer en bas. Et je pense a Lionel. J'aimerais pouvoir tout brûler. Tout oublier. Renaître. Être vierge (pas au sens sexuel). Et avancer. Sans jamais plus regarder derrière moi. Décoller toutes (...)