Écrire pour grandir

← Retour au journal

octobre 2016

Chapitre 3

5h28 J'arrive pas a dormir. Enfin, je VEUX pas dormir pour être honnête. Je me suis réveillée y'a environ une heure. J'avais mal a la tête, j'avais faim. J'ai mangé trois Prince, fumé une clope et lu deux chapitres. Purée, en plus j'ai aucun voisin ce soir! Ni les cassos ni ceux du dessus. Pourquoi j'en profite pas pour DORMIR?! En même temps, le quartier est super calme. Et c'est agréable. Je me sens en sécurité. Paisible. Nan, je suis pas paisible. Ça tourne trop vite dans ma tête. J'ai fait un rêve assez horrible où y'avait mon grand-père. Je voulais sortir de table, (...)

Sesay, le premier.

Bon. Ça va moyen. Peut-être juste la fatigue. Peut-être pas. J'ai pas su me rendormir ce matin. Trop nerveuse. J'ai fait pas mal de ménage aujourd'hui. J'avais besoin d'une activité physique - pas trop physique qui demande pas grande réflexion. Je suis un peu fatiguée ce soir, mais pas plus que ça. C'est plus une fatigue morale. Je tourne autour du pot. Ce matin, sous la douche, j'ai remarqué une grosseur, sorte de bouton sur ma vulve. C'est la deuxième fois cette année. La fois dernière, c'était partit tout seul au bout de quelques jours. Puis j'y pensais plus. Et ce matin, (...)

Carte postale entre les cuisses

Ça va mieux. Puis ça va super mal. Et ça va bien. Et ça va pas. Et ça va mieux. Et... C'est les montagnes russes ces jours-ci. J'ai toujours mon truc a la vulve. Je crois que ça diminue un peu. J'ai fait des recherches sur internet aujourd'hui. Je sais internet reste internet. Mais après tout ce que j'ai lu, ce que j'ai pourrait être de l'herpes génital. Plusieurs choses me le font penser. Ça peut se déclarer longtemps après la contamination. Ça se déclare par phase (ce serait ma deuxième crise). Enfin, de tout ce que j'ai lu, c'est ce qui y ressemble le plus. De toute façon, (...)

Avec du retard

Vendredi 14 octobre 16h33 Voilà, le rendez-vous avec les psys est passé. Me mère tire la tronche, mais je sais pas pourquoi. Là on est en voiture, je crois qu'elle dort. J'espère que ça ira mieux tout a l'heure ou au moins qu'elle nous dira quel est son problème! Elle m'a pas dit une seule phrase depuis qu'on est sortit du rendez-vous. Ça m'énerve. Et ça m'inquiète. Bon sinon, ce rdv. Baaaah. Voilà quoi. C'était difficile. Y'avait la stagiaire de mon psy aussi. Je crois que ça m'a un peu perturbé. La fille est pas beaucoup plus vieille que moi et elle fait ce que je voudrais (...)

Alban

Cher Alban, Je n'oserais jamais te dire tout ça. En fait, c'est juste que je n'oserai pas reprendre contact avec toi. Tu dois avoir ta vie. Tes potes. Tes petites copines. Peut-être juste une. Ta copine. La bonne. Celle que tu cherchais depuis si longtemps. Tu as peut-être un travail. Ton chez toi. Je t'imagine heureux. En tout cas, pas malheureux. J'espère en tout cas que ta vie est plus simple qu'elle n'a pu l'être. J'ai des regrets quand je pense a toi. J'aurais tellement aimé qu'on soit ensemble. Même juste pour trois semaines. J'ai tellement rêvé que tu m'embrasse. J'en (...)

Avec Mulan!

Je suis tellement crevée. Tellement crevée. Je voudrais dormir. Pendant si longtemps. Et pourtant j'ai des heures de sommeil tout a fait correctes. Ça doit être la dépression qui revient me faire un coucou. Ouais c'est ça, coucou salope! Pardon mais là je commence a en avoir vraiment marre de cette situation. J'attends une réponse de la MDPH en espérant que les choses changeront enfin. Je vais voir dans ma boite aux lettres tout les jours. Et chaque jour: rien. Toujours rien. J'ai super hate de savoir. Savoir si la réponse sera positive ou pas. Mais si elle ne l'est pas. Et si elle (...)

Ne rien attendre des autres

J'allais assez mal en début de semaine. D'une certaine façon, je me laissais couler en espérant que quelqu'un vienne me sauver. Un membre de ma famille, un psy, un inconnu. Un preux chevalier sexy et intelligent. Et puis, j'ai vu ma mère mercredi aprem. Elle m'a parlé de ses problèmes comme si j'étais sa deuxième psy. Elle m'a dit des trucs que je voulais pas entendre. Après tout ça, j'avais pas envie de me confier a mon tour. D'en rajouter une lampee a son verre déjà plein. Je comptais sur elle. Mais j'ai réalisée que non, elle ne me sauverait pas. Je me suis alors sentie très (...)